Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

La transmission intergénérationnelle des pratiques parentales chez les pères : une étude des modérateurs sous-jacents

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Renaud Fournier, Tania (2020). La transmission intergénérationnelle des pratiques parentales chez les pères : une étude des modérateurs sous-jacents. Essai. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 134 p.

[thumbnail of Renaud_Fournier_Tania_2020_essai_doctoral.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

L’origine des comportements parentaux est une question fondamentale dans la compréhension de la parentalité d’un point de vue ontologique. La documentation empirique soutient la prémisse générale que les parents ont tendance à reprendre, en partie ou en totalité, les pratiques parentales positives et coercitives de leurs propres parents. Cela réfère au processus de la transmission intergénérationnelle de la parentalité. Bien que cette réalité soit bien documentée, on en sait très peu sur les facteurs pouvant moduler l’impact d’une génération sur la suivante. Parallèlement, compte tenu des changements profonds observés avec la figure paternelle au cours des 50 dernières années, il s’avère naturel d’examiner spécifiquement ce rôle parental. Objectifs : Le premier objectif de ce projet est d’examiner les similarités potentielles entre les pratiques parentales positives (soutien) et coercitives (contrôle) entre deux générations de parents (G1 et G2). Le second objectif est d’examiner l’effet modérateur de trois variables sur ces associations intergénérationnelles: le genre du parent, son implication dans la vie de l’enfant et la qualité de la relation parent-enfant. Méthodologie : Quatre-vingt-trois (83) pères d’adolescents ont été recrutés afin de participer à cette étude. Ces derniers ont complété un questionnaire en ligne portant sur portant sur leurs pratiques parentales actuelles (G2) et sur les pratiques parentales qu'ils ont reçues à l'adolescence de la part de chacun de leurs parents (G1). Ils ont également complété des mesures du niveau d’implication parentale de chacun de leur parent, de même que des mesures de la qualité du lien parental. Résultats : Les associations entre les pratiques parentales des participants et celles de leurs parents ont été évaluées individuellement au moyen de régressions bivariées (méthode standard). Afin de quantifier les différences entre les paires d’associations pertinentes et de déterminer si ces différences sont statistiquement significatives, au moyen du test du multiplicateur de Lagrange, ces régressions ont été réalisées grâce à un logiciel de modélisation par équations structurelles (EQS). Les résultats ont corroboré des patrons de transmission intergénérationnelle pour les pratiques parentales de soutien et de contrôle, avec des associations positives et significatives entre les générations (G1-G2). Vingt-deux (22) des vingt-six (26) hypothèses relatives aux effets modérateurs anticipés ont également été corroborées, tandis que quatre d’entre elles ont été infirmées. Ces résultats sont discutés en fonction de leurs retombées conceptuelles pour l’avancement des connaissances sur la transmission intergénérationnelle des pratiques parentales et des retombées appliquées pour l’élaboration de ressources communautaires et thérapeutiques pour les pères.

Type de document: Thèse (Essai)
Directeur de mémoire/thèse: Green-Demers, Isabelle
Mots-clés libres: Pratiques parentales; Transmission intergénérationnelle; Paternité; Modérateurs; Genre du parent; Implication parentale; Qualité de la relation parent-enfant
Départements et école, unités de recherche et services: Psychologie
Date de dépôt: 07 mai 2021 19:11
Dernière modification: 07 mai 2021 19:11
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1265

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt