Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Les meilleures pratiques d'accompagnement entrepreneurial entre un incubateur et des start-up

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Dupuis, Nadine (2021). Les meilleures pratiques d'accompagnement entrepreneurial entre un incubateur et des start-up. Mémoire. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences administratives, 183 p.

[thumbnail of Dupuis_Nadine_2021_memoire.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

Depuis plusieurs années, les incubateurs d’entreprises offrent divers services aux start-up afin de les accompagner dans leur démarrage et leur croissance. Les services peuvent se diviser en trois catégories 1) l’infrastructure, 2) le conseil aux entreprises, 3) la mise en réseau. Au-delà de ces services, la relation entre les diverses parties prenantes, dont les incubés de l’incubateur, est très importante et collabore au succès des programmes d’incubation. Les recherches scientifiques soulèvent qu’une différence d’interprétation entre les accompagnants et les start-up pourraient entrainer un frein à l’accompagnement. Ainsi, par une recherche qualitative, je tente de comprendre comment arrimer les différentes interprétations afin d’assurer une relation collaborative à long terme.

La présentation des résultats a permis de ressortir les divergences d’interprétations entre les entrepreneurs et les accompagnants d’incubateurs au Québec. Ces différences sont notables au sein de plusieurs services offerts par les incubateurs.

L’analyse des résultats s’est faite au regard de la théorie de la justification de Boltanski et Thévenot (1991). Cette théorie s’articule autour de différends qui peuvent émaner entre des êtres et où ces différends peuvent s’expliquer par des systèmes de valeurs distincts, que les auteurs appellent mondes. Ainsi, par cette analyse, il a été possible d’observer que l’incubation représente un compromis entre deux mondes : le monde industriel et le monde marchand. Certaines tensions surgissent à même ce compromis, le fragilisant. Certains sous-compromis sont ainsi proposés permettant d’assouplir les tensions émanant des interprétations divergentes entre les incubateurs et les start-up.

La contribution de cette recherche se fait d’une part au niveau scientifique où elle comble un vide apparent dans la documentation scientifique. Elle permet de mieux comprendre comment les êtres doivent interagir pour assurer une meilleure relation lors du processus d’incubation. Une seconde contribution scientifique ressort dans l’application du cadre théorique où des sous-compromis sont proposés pour atténuer des tensions apparaissant dans un compromis principal pour, ultimement le stabiliser. Une contribution au niveau pratique est également présentée permettant aux gestionnaires de mettre en place des moyens concrets pour impliquer davantage les entrepreneurs dans certaines étapes de l’incubation tout en permettant aux entrepreneurs de bien saisir la valeur ajoutée qu’offre les programmes d’incubation.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Bérubé, Julie
Co-directeurs de mémoire/thèse: Gauthier, Jacques-Bernard
Mots-clés libres: Accompagnement entrepreneurial; Incubateur d’entreprise; Start-up; Démarrage d’entreprise; Entrepreneurs; Théorie de la justification
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences administratives
Date de dépôt: 30 juill. 2021 15:32
Dernière modification: 30 juill. 2021 15:32
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1283

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt