Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

L’association entre le niveau développemental de l’enfant et la réponse sensible de la mère : le rôle de la reconnaissance des émotions comme médiateur ou modérateur

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Phlek, Vann-Vateil (2021). L’association entre le niveau développemental de l’enfant et la réponse sensible de la mère : le rôle de la reconnaissance des émotions comme médiateur ou modérateur. Essai. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie.

[thumbnail of Phlek_Vann-Vateil_2021_essai_doctoral.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (683kB) | Prévisualisation

Résumé

La sensibilité parentale est un facteur clé dans la qualité des soins fournis à l’enfant. Définie comme la capacité du parent à détecter les signaux de l’enfant, les interpréter convenablement, et ensuite y répondre dans un délai raisonnable et de façon adéquate, la sensibilité parentale est associée à un meilleur développement langagier, cognitif, et social chez l’enfant. D’autres études indiquent aussi que les difficultés développementales de l’enfant sont associées à des réponses moins sensibles du parent car il serait plus difficile de détecter et décoder les émotions de l’enfant. Il semble donc que la relation entre ces deux variables est bidirectionnelle. Cependant, il y a peu d’études sur le rôle que joue l’habileté à reconnaître les émotions de l’enfant sur la réponse sensible du parent. Enfin, le rôle du contexte de l’interaction dans la réponse sensible du parent a rarement été prise en compte, bien qu’il soit indiqué que les comportements de la dyade changent selon la situation dans laquelle elle se trouve. En réponse à ces lacunes, l’objectif de l’étude vise à explorer le rôle que jouent le niveau développemental de l’enfant et l’habileté des parents à reconnaître les émotions faciales des enfants sur la réponse sensible du parent, le tout en fonction de différents contextes d’interaction (jeu libre et tâche structurée). L’échantillon à risque comprend 58 mères qui ont été observées en période de jeu libre et en période de tâche avec un de leur enfant âgé entre 2 et 5 ans. Les mères ont effectué une tâche de reconnaissance des émotions d’enfants non familiers à l’ordinateur, alors que leur enfant s’est vu administrer la Grille d’évaluation du développement (GED). Les résultats indiquent que la relation entre le niveau développemental de l’enfant et les comportements sensibles de la mère est modérée par l’habileté à reconnaître les émotions des enfants. En effet, la relation entre le niveau développemental de l’enfant et les comportements sensibles de la mère n’est significative que lorsque les mères présentent une bonne habileté à reconnaître les émotions, c’est-à-dire une habileté qui est plus haute que la moyenne. Chez les mères ayant une bonne reconnaissance des émotions, moins de difficultés développementales chez l’enfant est associé à des comportements plus sensibles de la mère. De plus, cette relation de modération n’est présente que lors du contexte de tâche structurée. Ces résultats suggèrent que le contexte de tâche peut être plus pertinent que le contexte de jeu libre pour comprendre les réponses sensibles de la mère et que des moyens d’intervention différents seraient à privilégier selon le niveau développemental de l’enfant et les habiletés perceptuelles des mères.

Type de document: Thèse (Essai)
Directeur de mémoire/thèse: Bérubé, Annie
Mots-clés libres: Sensibilité parentale; Réponse sensible; Comportement sensible; Reconnaissance des émotions; Développement de l’enfant; Interaction parent-enfant; Interaction mère-enfant; Contexte d’interaction
Départements et école, unités de recherche et services: Psychologie
Date de dépôt: 03 août 2021 14:49
Dernière modification: 03 août 2021 14:49
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1289

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt