Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Le rôle des organismes communautaires dans l'intégration socioéconomique des femmes immigrantes en Outaouais

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Osman Ali, Ismahan (2021). Le rôle des organismes communautaires dans l'intégration socioéconomique des femmes immigrantes en Outaouais. Essai. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences sociales, 68 p.

[thumbnail of Osman_Ali_Ismahan_2021_essai.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (706kB) | Prévisualisation

Résumé

La présente étude de cas vise à identifier les facteurs qui facilitent ou freinent l’insertion socioéconomique des femmes immigrantes en Outaouais, de même qu’à analyser le rôle des organismes communautaires dans cette insertion.
La demande croissante du marché du travail résultante de la réduction de la population active fait ressortir l’importance accordée à l’immigration quant au développement économique du Canada et du Québec. Des programmes et des politiques sont mis en place pour favoriser et attirer les immigrants en général. Pourtant l’écart entre la situation des immigrants sur le marché du travail entre les femmes immigrantes et des Canadiens de naissance ne cesse de se creuser. Parmi les obstacles qui expliquent cet écart, nous retenons la non-maîtrise de l’anglais et du français, la non-reconnaissance des diplômes antérieurs, la discrimination fondée sur l’origine ethnique, etc.
C’est dans cette perspective que nous avons choisi d’inclure l’élément de genre et de nous intéresser aux obstacles d’intégration socioéconomique des femmes immigrantes et les services offerts par les organismes communautaires pour les soutenir. Il en ressort que les organismes communautaires tentent tant bien que mal de les accompagner dans le rehaussement du capital humain qui n’est toujours pas arrimé au marché du travail, d’où la précarité de la situation économique des femmes immigrantes par rapport aux Canadiens de naissance, mais aussi par rapport aux hommes immigrants. Il en ressort aussi que les politiques et les programmes destinés à l’intégration des immigrantes connaissent plusieurs limites telles que la diversité des sources de financement, la lourdeur du processus des redditions de comptes, ce qui ne facilite pas la correction des freins à l’insertion des femmes immigrantes et ce, même avec l’intervention et les services offerts par les organismes communautaires.
Si certains freins peuvent être traités par les organismes communautaires d’autres tels que le racisme et la discrimination sont des barrières à l’embauche des femmes immigrantes et ne peuvent être combattu que par des actions gouvernementales en collaboration avec d’autres intervenants. En référence à cela, il revient aux organismes communautaires et par la même occasion au gouvernement de trouver le bon "dosage" des services que les organismes communautaires (OC) doivent offrir aux femmes immigrantes pour qu`elles soient aptes à être opérationnelles dans la société d’accueil d`abord puis sur le marché du travail tout en reconstruisant le capital social.

Type de document: Thèse (Essai)
Directeur de mémoire/thèse: Robitaille, Martin
Mots-clés libres: Femmes immigrantes; Intégration; Capital humain; Capital social; Organismes communautaires; Outaouais; Québec
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences sociales
Date de dépôt: 21 oct. 2021 13:36
Dernière modification: 21 oct. 2021 13:36
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1323

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt