Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

L’impact de la culture sur le jugement d’expressions faciales de douleur

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Saumure, Camille (2021). L’impact de la culture sur le jugement d’expressions faciales de douleur. Essai. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 99 p.

[thumbnail of Saumure_Camille_2021_essai_doctoral.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB) | Prévisualisation

Résumé

L’aptitude à venir en aide aux individus vivant de la douleur représente une nécessité vitale de l’être humain. Pour ce faire, la douleur d’autrui doit être adéquatement reconnue et interprétée. Parmi les multiples façons d’exprimer la douleur, l’expression faciale correspond à l’un des moyens les plus efficaces pour signifier notre expérience douloureuse. Étant donné l’accroissement de la diversité culturelle, cela pourrait occasionner certaines erreurs lors de la reconnaissance de la douleur vécue par autrui. Certaines différences culturelles s’inscrivent dans l’expression faciale des émotions de base et entraînent des difficultés lors de l’identification de ces expressions rencontrées chez une autre culture. Par contre, l’impact de la culture sur notre capacité à se représenter et à décoder l’expression faciale de douleur demeure encore inconnu.

Pour ce faire, dans la première expérimentation, les « attentes » quant à l’apparence de l’expression faciale de douleur ont été mesurées en comparant les représentations mentales des participants asiatiques et occidentaux, mesurés à l’aide de la technique de corrélation inverse(Mangini & Biederman, 2004). La deuxième expérimentation a pour but de mesurer les stratégies visuelles et l’habileté à décoder la douleur à l’aide de la méthode des Bulles (Gosselin & Schyns 2001). Cette méthode a permis de révéler les informations utilisées par les observateurs en comparant la capacité et l’extraction d’information visuelle des Asiatiques et des Occidentaux de descendance Européenne-Blanche lors d’une tâche de discrimination de l’intensité de la douleur.

Nos résultats montrent que, par rapport aux Occidentaux, les Asiatiques s’attendent à des expressions faciales douloureuses plus intenses et qu’ils sont moins efficaces pour distinguer les différences subtiles d’intensité des expressions douloureuses et pour extraire les caractéristiques faciales essentielles de ces expressions. Ensemble, ces résultats suggèrent que les normes culturelles concernant les comportements de douleur socialement acceptés ont un impact sur la façon dont les individus s'imaginent et décodent visuellement la douleur. Ces résultats soulignent la complexité des expressions faciales émotionnelles et l'importance d'étudier la communication de la douleur dans des contextes multiculturels.

Type de document: Thèse (Essai)
Directeur de mémoire/thèse: Blais, Caroline
Co-directeurs de mémoire/thèse: Fiset, Daniel
Mots-clés libres: Expression faciale de douleur; Culture; Méthode de corrélation inverse; Méthode des bulles; Émotions de base; Représentation mentale; Décodage; Communication de la douleur
Départements et école, unités de recherche et services: Psychologie
Date de dépôt: 22 oct. 2021 15:51
Dernière modification: 22 oct. 2021 15:51
URI: http://di.uqo.ca/id/eprint/1327

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt