Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

L'association entre la qualité de la relation conjugale et les symptômes de dépression et d'anxiété chez les personnes aux prises avec une douleur chronique

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Gatien, Catherine (2021). L'association entre la qualité de la relation conjugale et les symptômes de dépression et d'anxiété chez les personnes aux prises avec une douleur chronique. Essai. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 100 p.

[thumbnail of Gatien_Catherine_2021_essai_doctoral.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

La douleur chronique touche une proportion considérable de la population et elle est reconnue pour avoir des répercussions sociales, fonctionnelles et psychologiques majeures. Entre autres, des niveaux plus élevés de dépression et d'anxiété ont été rapportés chez les individus aux prises avec cette condition de santé. Les écrits scientifiques révèlent que les relations interpersonnelles influencent la façon dont les individus composent avec leur douleur chronique. Il est d’ailleurs suggéré que la qualité de la relation conjugale peut contribuer à teinter le bien-être émotionnel de cette population. Cependant, les dimensions spécifiques de la relation conjugale associées à l'état émotionnel de l'individu souffrant de douleur chronique demeurent méconnues. Par conséquent, cet essai doctoral vise à explorer l’ajustement dyadique et le soutien conjugal perçu et leurs associations avec les symptômes de dépression et d’anxiété d’individus souffrant de douleur chronique. Pour se faire, un échantillon communautaire de 214 adultes souffrant de douleur chronique et rapportant être en couple depuis au moins un an a été considéré. Les participants ont été invités à compléter une batterie de questionnaires en format électronique. En plus de colliger des données sur les caractéristiques sociodémographiques et les caractéristiques de la douleur, des questionnaires portant sur le soutien conjugal, l’ajustement dyadique, les symptômes dépressifs et les symptômes anxieux ont été administrés. Dans l’ensemble, les résultats révèlent que le consensus dyadique, le statut conjugal et l’intensité de la douleur prédisent significativement les symptômes de dépression rapportés par le partenaire souffrant de douleur chronique. En ce qui a trait aux symptômes d’anxiété rapportés par cette même personne, le consensus dyadique et l’intensité de la douleur se sont avérés être des prédicteurs significatifs. Dans l’ensemble, ces résultats soulignent la nécessité de considérer le partenaire de vie et la relation conjugale des personnes aux prises avec une douleur chronique afin d’améliorer leur bien-être psychologique.

Type de document: Thèse (Essai)
Directeur de mémoire/thèse: Cormier, Stéphanie
Mots-clés libres: Douleur chronique; Ajustement dyadique; Soutien conjugal; Anxiété; Dépression
Départements et école, unités de recherche et services: Psychologie
Date de dépôt: 07 mars 2022 13:40
Dernière modification: 07 mars 2022 13:40
URI: https://di.uqo.ca/id/eprint/1342

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt