Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

Analyse de l’offre et de la demande de services écosystémiques liés à l’eau en milieu agricole au Québec

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

L'Écuyer-Sauvageau, Chloé (2022). Analyse de l’offre et de la demande de services écosystémiques liés à l’eau en milieu agricole au Québec. Thèse. Gatineau, Université du Québec en Outaouais, Département des sciences naturelles, 367 p.

[thumbnail of LEcuyer-Sauvageau_Chloe_2022_these.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

L’eutrophisation anthropique, causée par l'apport excessif de nutriments lié aux activités humaines (e.g. agriculture, industrie, eaux usées), est à l'origine de nombreux changements écologiques et génère des impacts socio-économiques et sanitaires. Les effloraisons de cyanobactéries font partie des phénomènes amplifiés par la présence de nutriments, particulièrement du phosphore, présents en trop grande quantité dans l’eau. Considérant la perspective de l’ensemble des usagers de la ressource-eau, le concept des services écosystémiques (SE) peut être utilisé pour comprendre les bénéfices associés à un environnement sain, mais aussi pour comprendre les préférences de ces usagers.

Cette thèse vise à comprendre les dynamiques socio-écologiques et les préférences des usagers récréatifs et des agriculteurs dans les bassins versants, dans un contexte de gestion du phosphore de source diffuse, et ce, afin d’améliorer la qualité de l’eau et maximiser la production de SE. Pour ce faire, nous avons utilisé quatre approches, soit une analyse documentaire, une analyse de la valeur économique des SE basés sur une analyse spatiale, l’analyse des préférences à l’aide de la modélisation de choix et la
modélisation multi-agents. Premièrement, l’analyse documentaire nous a permis de définir le contexte dans lequel s’inscrit l’élaboration de politiques entourant le contrôle du phosphore d’origine agricole, dans le contexte de la transition écologique au Québec. Deuxièmement, l’évaluation économique des SE combinée à une analyse spatiale nous a permis d’établir quelle est l’offre globale de SE par écosystèmes pour les terres gérées par la Commission de la Capitale Nationale à Gatineau-Ottawa. Pour ce faire, nous avons principalement utilisé la méthode du transfert des bénéfices et des méthodes issues des prix de marché. Cette approche a permis, notamment, d’obtenir un portrait de la valeur des SE associés aux milieux agricoles. Elle a aussi permis de réfléchir à l’utilisation de ce type de valeurs dans la prise de décisions. Troisièmement, la méthode de la modélisation de choix a été utilisée pour obtenir des informations sur les préférences de deux groupes d’usagers, soit les usagers récréatifs de l’eau (e.g. villégiateurs, citoyens) et les agriculteurs. Dans un premier temps, nous avons mesuré la volonté à payer des usagers récréatifs de l’eau pour améliorer la qualité de SE (activités récréatives, santé écologique de l’eau, services liés à l’esthétisme). Les résultats nous ont permis de montrer que les usagers sont intéressés à contribuer à un fonds qui permettrait d’améliorer la qualité de SE. L’utilisation de la méthode auprès des agriculteurs visait à rendre compte de leur intérêt à prendre part à un programme de soutien à l’agroenvironnement (i.e. programme de paiement pour SE (PSE)) et à explorer leurs préférences pour les modalités contractuelles d’un tel programme. Bien que les agriculteurs aient démontré un intérêt à prendre part à un programme de ce type, ils ont préféré des pratiques moins restrictives et plus connues (mesures de conservation des sols et cultures de couverture), des contrats plus courts et une compensation élevée pour l’adoption de pratiques. Nous avons de surcroît démontré qu’en fonction du mode de compensation des SE (% des coûts ou $/ha), l’importance accordée aux éléments contractuels varie entre les agriculteurs. Finalement, le développement d’un modèle multi-agents nous a permis de décrire comment les agriculteurs prendraient des décisions face à un programme de PSE. Cet exercice nous a permis d’explorer l’impact de l’utilisation de modèles de prise de décision sur l’intérêt des agriculteurs face à un PSE. Nous avons démontré que le recours à la rationalité économique ne permet pas de bien représenter la prise de décision.

Pour conclure, le recours au cadre d’analyse des systèmes socio-écologiques nous a permis d’analyser la façon dont un PSE pourrait s’insérer dans le contexte politique, de gouvernance et comment il pourrait permettre de répondre aux attentes des usagers récréatifs par rapport à la qualité de l’eau au Québec.

Type de document: Thèse (Thèse)
Directeur de mémoire/thèse: Dupras, Jérôme
Mots-clés libres: Services écosystémiques; Paiements pour services écosystémiques; Modélisation de choix; Modélisation multi-agents; Agriculture; Gestion de l’eau; Phosphore; Effloraisons de cyanobactéries
Départements et école, unités de recherche et services: Sciences naturelles
Date de dépôt: 17 mars 2022 15:25
Dernière modification: 17 mars 2022 15:25
URI: https://di.uqo.ca/id/eprint/1348

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt