Dépôt institutionnel de l'UQO
RECHERCHER

L'adaptation d'un dispositif de bibliothérapie pour les enfants âgés de 7 à 11 ans vivant avec un parent ayant un trouble mental

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Vetri, Kelly (2022). L'adaptation d'un dispositif de bibliothérapie pour les enfants âgés de 7 à 11 ans vivant avec un parent ayant un trouble mental. Mémoire. Saint-Jérôme, Université du Québec en Outaouais, Département de psychoéducation et de psychologie, 141 p.

[thumbnail of Vetri_Kelly_2022_memoire.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

Contexte. Environ 20 % des jeunes vivent avec un parent ayant un trouble mental (Maybery et al., 2009). Ces enfants forment un sous-groupe plus à risque de développer divers problèmes psychiatriques et d’autres effets développementaux indésirables comparativement aux enfants de parents n’ayant pas de problèmes de santé mentale (Christiansen et al., 2015). De ce fait, de nombreuses interventions préventives ciblent les enfants ayant un parent atteint d’un trouble mental dans le but de favoriser leur bien-être et leur résilience, ainsi que de prévenir l’émergence de difficultés d’adaptation (Piché et al., 2019). Or, l’appréciation et la compréhension du contenu des interventions proposées ne sont pas toujours pris en compte, malgré l’importance de le faire. L’utilisation d’un dispositif de bibliothérapie est une stratégie pouvant être utilisée pour permettre d’améliorer la satisfaction, l’acceptabilité et la compréhension des contenus de l’intervention par les enfants (Garber et al., 2016). Inscrit dans le cadre d’un projet plus large, la présente recherche avait pour objectif de documenter l’appréciation globale du dispositif de bibliothérapie Le Trésor de l’Île Rouge ciblant les enfants vivant avec un parent ayant un trouble mental auprès de jeunes âgés de 7 à 11 ans, de leurs parents et d’intervenants. Méthode. L’étude s’appuie sur un devis de recherche mixte, reposant sur un volet quantitatif et un volet qualitatif (Cresswell et Plano-Clark, 2011). La collecte de données s’est effectuée en trois temps. En premier lieu, dans le cadre d’une étude pilote du programme FAMILLE+ réalisée auprès de deux familles comptant un parent atteint d’un trouble dépressif (3 parents, 5 enfants) et deux animateurs, plusieurs variables issues de la recherche principale ont permis de documenter l’appréciation générale des familles et des animateurs quant au dispositif de bibliothérapie Le Trésor de l’Île Rouge (Piché et al., 2019). En second lieu, auprès du même échantillon de participant auquel s’est ajouté une famille (un enfant et un parent), des groupes de travail ont été organisés pour mieux cerner l’appréciation des familles à l’égard des caractéristiques et de l’accessibilité du dispositif de bibliothérapie pour les enfants d’âge primaire. Ainsi, à partir des résultats issus des deux premières collectes de données, quelques améliorations ont été apportées pour mieux répondre aux intérêts et aux capacités développementales des enfants de 7 à 11 ans. À titre d’exemples, la longueur des chapitres a été diminuée, des illustrations ont été ajoutées, quelques passages jugés ennuyants et des mots ou des phrases incompris ont été remplacés, de situations drôles et de scènes d’actions ont été ajoutés. En dernier lieu, une dernière collecte de données destinée à évaluer dans quelle mesure les ajustements effectués à l’issue des deux premiers temps de collecte sont appréciés et accessibles. Au total, 22 participants, soit six familles comptant un parent ayant un trouble mental (8 parents, 8 enfants) et 6 intervenantes ont donc complété un questionnaire en ligne à la suite de la lecture du Trésor de l’Île Rouge. Résultats. De manière générale, les résultats montrent que le dispositif de bibliothérapie est un outil utile et aidant pour l’intervention auprès des familles comptant un parent atteint d’un trouble mental du point de vue des enfants, des parents et des intervenantes participants. Les résultats amènent à penser que le dispositif de bibliothérapie semble bien adapté aux capacités développementales des enfants d’âge primaire. Il est fortement apprécié et perçu positivement par les familles et les intervenantes. Quelques pistes d’amélioration sont toutefois suggérées pour accroitre encore davantage l’acceptabilité et la validité du contenu. Conclusion. Cette étude souligne l’importance d’adapter le contenu et les modalités des interventions aux capacités développementales, aux besoins et préférences des enfants d’âge primaire. L’intérêt d’une méthode collaborative pour ce faire est également illustré, contribuant à pallier le manque de connaissances disponibles sur ce type d’approche pour l’élaboration d’interventions ciblant les jeunes d’âge primaire. Cette étude montre d’ailleurs que certaines composantes s'avèrent essentielles à inclure dans les dispositifs de bibliothérapie pour les enfants âgés de 7 à 11 ans afin de favoriser l'appréciation et l'adaptation des caractéristiques de ces derniers.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Directeur de mémoire/thèse: Piché, Geneviève
Mots-clés libres: Enfant (7 à 11 ans; Dispositif de bibliothérapie; Stratégies d’adaptation; Parent atteint d’un trouble mental; Programme FAMILLE+; Résilience; Capacités développementales des enfants; Méthode de recherche participative auprès des enfants
Départements et école, unités de recherche et services: Psychoéducation
Date de dépôt: 11 avr. 2022 15:02
Dernière modification: 11 avr. 2022 15:02
URI: https://di.uqo.ca/id/eprint/1362

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt